Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 4 mars 2016

Pied ! 2014 - Vin de France - Le Batossay - 16,50 €

C'est le retour de la cuvée Pied ! de Baptiste Cousin, à Martigné-Briand en Anjou. Les vignes sont toujours en bio, et la vinification est toujours sans aucun additif. Cela ne risque pas de changer.

Le 2012 déjà présenté ici en son temps était un chenin sec "normal". Ce 2014, issu de la même parcelle située dans le secteur de Pied-Flond entre Martigné et Chavagnes, a été vinifié en macération. Les tanins sont néanmoins discrets, avec un grain présent mais fin, la macération étant plus perceptible en termes de couleur et de registre aromatique. L'acidité naturelle du cépage est au rendez-vous, la macération n'ayant pas altéré ce caractère attendu. Belle longueur enfin pour cette nouvelle interprétation du chenin angevin : à découvrir !

mardi 23 février 2016

Savennières "Le Coteau de l'Ayre" 2014 - AOC - Clément Baraut - 18 €

Ce Coteau de l'Ayre est déjà présenté dans l'article ci-dessous consacré au Pitrouillet, l'autre cuvée de Clément Baraut issue de la même parcelle.

lundi 22 février 2016

Savennières "Le Pitrouillet" 2014 - AOC - Clément Baraut - 16 €

Retour du Pitrouillet, une des cuvées de Savennières de Clément Baraut, millésime 2014. La parcelle du Pitrouillet produit chez Clément deux cuvées différentes.

La partie basse de la parcelle, au sol plus profond et plus riche, produit cette cuvée. La partie haute, au sol plus caillouteux, est ramassée et vinifiée séparément sous le nom de Coteau de l'Ayre. En vin jeune, le Coteau se montre pour l'instant plus puissant.

Les vinifications sont similaires : pressurage direct et fermentations en barriques de plusieurs vins. La seule différence est à la mise en bouteille : le Pitrouillet y subit une légère filtration tandis que le Coteau est mis sans filtration. Aucune des deux cuvées présentées ici n'est sulfitée.

Le Pitrouillet présente donc une robe plus limpide et un nez plus "cadré" que le Coteau de l'Ayre, légèrement trouble et aux fines notes d'autolyse. C'est une différence entre un style plus "brut" pour celui-ci et un style plus classique et plus accessible à un large public pour celui-là. Il sera intéressant de comparer les deux vins après quelques années, une fois les mises complètement digérées.

Beaujolais-Villages "Cuvée Prom" 2013 - AOC - Maison Leynes - 20 €

"Prom" est le surnom de Jean-François Promonet parmi ses confrères du Beaujolais. Cette Cuvée Prom est issue des plus vieilles vignes du domaine, d'environ 90 ans.

Elle pourrait sembler difficile à situer dans ce secteur si on n'a pas déjà goûté certaines cuvées tanniques qui ont pu être produites dans la région par d'autres vignerons comme Philippe Jambon, Christian Ducroux (avec Patience), Michel Guignier ou Benoît Camus.

Pourtant le Beaujolais peut produire des vins tanniques et structurés - la cuvée Prom en est une nouvelle illustration -, très éloignés de l'image habituelle des vins de la région, notamment dits "naturels". Maturité poussée, concentration, structure tannique : il y a ici un véritable style "maison", très personnel, différent de celui des nombreux autres vignerons du Beaujolais déjà présentés ici.

Beaujolais-Villages "La Bonne Pioche" 2011 - AOC - Michel Guignier - 16,50 €

La Bonne Pioche 2011 de Michel Guignier est de retour. Il s'agit de la dernière mise de la cuvée. C'est la dernière occasion d'en profiter.

On retrouve les caractéristiques habituelles du domaine : maturité, concentration, tanins et longueur. Avec la densité et le caractère solaire propres à 2011.

Michel Guignier est installé à Vauxrenard et travaille ses vignes en biodynamie avec des rendements ne dépassant que rarement les 20 hl/ha. Les vinifications sont réalisées sans le moindre additif. L'énorme travail à la vigne se retrouve dans les vins : un fruit dense, de beaux tanins de rafles mûres, une longue fin de bouche sur le marc frais. Toute la gamme est superbe. Mais attention ce sont des vins pour la table et la garde.

Beaujolais-Villages rosé "Roseleynes" 2013 - AOC - Maison Leynes - 16 €

Voici Roseleynes, la cuvée de vin rosé 2013 de Jean-François Promonet ; ou comment prouver que le vin peut aussi être rose, ou que le rosé peut aussi être vraiment du vin.

Complexité aromatique, structure tannique, acidité fine, longueur en bouche, et une sacrée envie de se resservir sitôt son verre fini... Roseleynes 2013 est un rosé comme on en croise peu.

Beaujolais-Villages "Cuvée Reinette" 2013 - AOC - Maison Leynes - 17 €

La Maison Leynes est un domaine situé à Leynes, à la frontière entre Beaujolais et Mâconnais. Les vignes sont voisines de celles de Pierre Boyat, déjà bien connu par ici, et situées sur un coteau plein sud.

Le domaine a été repris par Jean-François Promonet en 2013. Voici donc le premier millésime de Jean-François, qui fait depuis son arrivée un énorme travail de remise en état du vignoble. Cette première vendange, très tardive dans un millésime pas facile, a permis l'élaboration de trois cuvées, deux rouges et un rosé, toutes de très grande qualité. Il y a là un style singulier et personnel, inédit dans la région.

Voici pour commencer la cuvée Reinette. La maturité est très poussée, le nez présentant des notes aromatiques exubérantes au début, puis poudrées et cacaotées nobles à l'aération, mais sans excès ni lourdeur, avec une fraîcheur préservée. Les tanins sont présents mais soyeux. Grande longueur et sacré potentiel. Passage en carafe impératif.

jeudi 30 avril 2015

Moncailleux 2011 - Vin de France - Michel Guignier - 25 €

Arrivée du Moncailleux 2011 de Michel Guignier, à Vauxrenard.

Il s'agit d'une sélection des plus vieilles vignes de la parcelle de Moulin-à-Vent du domaine, située dans la commune de Chénas. Le vin est, comme toute la gamme, issu exclusivement de raisins.

Le millésime 2011, solaire mais équilibré, a produit un Moncailleux puissant et compact, aux magnifiques tanins de vendange entière et doté d'une grande longueur fraîche. C'est sans doute un des plus beaux Moncailleux de ces dernières années, au potentiel encore supérieur au 2009. Comme toujours pour cette cuvée, il est conseillé d'attendre quelques années, et même plus, ou à défaut de le passer un bon moment en carafe.

Chat Zen 2011 - Vin de France - La Sorga - 28 €

Chat Zen 2011 est un vin issu du cépage chasan, cultivé ici en Ariège et vinifié par Antony Tortul à La Sorga, sans additif comme d'habitude.

Le vin prend un peu la suite de Bushido, ayant été produit dans le même esprit : macération longue suivie d'un élevage oxydatif de plusieurs années. Le résultat est pourtant différent, le caractère oxydatif prenant ici le pas sur la macération, alors que c'était plutôt le contraire dans Bushido. La richesse en alcool y est moins perceptible malgré la réelle puissance. Enfin Chat Zen a mis moins de temps que son compère de cave à se mettre en place ; la tenue à l'air est excellente et le vin profite bien actuellement d'une bonne aération. Complexité aromatique, grande longueur et étonnante "buvabilité" pour un vin d'une telle puissance : La Sorga n'a pas fini de nous surprendre !

Les expériences oxydatives et de macération continuent de se développer un peu partout, avec de passionnants résultats, notamment pour les blancs du sud. Antony est l'un des acteurs les plus constants de ces vinifications expérimentales, pour notre plus grand plaisir.

Arbois Pupillin 2009 - AOC - Maison Overnoy / Houillon - 36 € - épuisé

C'est terminé pour toutes les cuvées du domaine reçues ce printemps.

On continue à Pupillin avec cette fois le chardonnay 2009, issu d'une mise récente après un élevage prolongé. Comme pour le savagnin 2011, pas d'urgence, la mise est là aussi encore récente et il est de toute façon toujours préférable de laisser au repos en bouteille les vins qui sont restés longtemps en élevage.

Quelle que soit la cuvée du domaine, les quantités mises en vente sont très limitées et le nombre de bouteilles disponibles par client sera contingenté lui aussi. Merci de votre compréhension.

Arbois Pupillin 2011 - AOC - Maison Overnoy / Houillon - 32 € - épuisé

Suite de l'arrivage récent des vins de la maison Overnoy / Houillon : après le VSO (vieux savagnin ouillé) 2006, voici le savagnin ouillé 2011, à l'élevage plus court (c'est relatif, plus de trois ans quand même).

La mise est encore récente et il est conseillé de laisser le vin reposer un peu, voire longtemps car le domaine produit des vins de garde qui sont souvent bus trop tôt.

mercredi 29 avril 2015

Terra Incognita 2011 - Vin de France - La Lunotte - 14 €

Après les Rossignoux 2013, sauvignon ouillé, voici Terra Incognita 2011, sauvignon non ouillé à l'élevage prolongé, là encore 100% raisins.

L'élevage oxydatif a laissé ici une empreinte bien particulière, très éloignée de l'oxydation jurassienne ou des expériences angevines plus proches. Même l'expression du cépage est ici différente des autres sauvignons de type oxydatif réalisés dans le même secteur par Joël Courtault ou Bruno Allion. Le vin est encore "jeune" compte tenu de sa sortie d'élevage récente et un bon passage en carafe est profitable ; la température est importante aussi, le vin ne doit pas être servi trop frais.

Terra Incognita est un vin vraiment singulier, dont l'unité et la cohérence en bouche en font une illustration de plus de la capacité de l'élevage oxydatif à produire des vins de grande personnalité.

Saint-Romain 2013 - AOC - Renaud Boyer - 23 € - épuisé

Après les Bourgogne 2011 et le Beaune 2012, voici le Saint-Romain rouge 2013 de Renaud Boyer, toujours sans sulfites ajoutés.

Le vin est encore jeune et fruité, dans un registre fin et frais, avec une apparition progressive de la mâche et du végétal noble issus des vinifications douces en vendange entière. Le bouquet gagnera en complexité avec un peu d'âge. Bon accord prévisible avec le pigeonneau ou la pintade.

L'Escarpolette 2013 - Vin de France - L'Escarpolette - 18 €

Un nouveau domaine au catalogue : l'Escarpolette d'Ivo Ferreira à Arboras dans l'Hérault. Après quelques années dans la restauration, Ivo Ferreira découvre le vin "naturel", se forme et se lance sur quelques hectares au coeur des terrasses du Larzac. Les vignes sont travaillées depuis le début sans pesticides et les vinifications sont aujourd'hui réalisées sans aucun additif.

Voici pour commencer l'Escarpolette rouge 2013, assemblage issu de vieilles vignes de cinsault, carignan et syrah, en attendant les jeunes vignes de la Petite Crapule et l'Escarpolette blanc, muscat vinifié en macération...

Perrières "Les Vieilles" 2014 - Vin de France - Domaine de Sauveterre - 23 €

Jérôme Guichard a repris en 2011 les vignes de Guy Blanchard, à la frontière du Beaujolais et du Mâconnais, en conservant les principes mis en oeuvre jusqu'alors : travail des vignes sans pesticides et vinifications sans additifs.

Retour des vieilles vignes de chardonnay des Perrières, millésime 2014. Il est à noter que les raisins sont restés une semaine au pressoir, conférant ainsi au vin des notes discrètes de macération.

Le vin présente également de fines et nobles notes oxydatives, qui pourront plaire à certains et rester incomprises pour d'autres. Mais le vin possède un tel fond qu'il n'y a aucune inquiétude à avoir sur son évolution. C'est à mon sens déjà un très beau vin, qui ne fera que s'affiner avec le temps.

Les Ganivets 2009 - Vin de France - Philippe Jambon - 38 €

Voici les commentaires de Philippe Jambon sur ses Ganivets 2009.

"Les Ganivets sont exposés sud / sud-est. Eté chaud et solaire. Une petite grêle précoce sans incidence qualitative a encore concentré la récolte 2009 déjà très « sudiste » dans son expression. Nous n'avons pas précipité les vendanges car malgré un degré assez élevé je pensais que les raisins n'étaient pas à pleine maturité. Cinq années de cuve ont permis au vin de calmer sa fougue et de proposer sa fabuleuse énergie de façon plus calme et paisible."

Philippe a attendu presque six ans pour mettre en vente cette cuvée hors-normes, soyez patients aussi, le vin le mérite.

mardi 28 avril 2015

Les Rossignoux 2014 - Vin de France - La Lunotte - 14 € - épuisé

C'est malheureusement fini pour les Rossignoux 2014. On espère un retour prochain des blancs du domaine.

Retour des vins de Christophe Foucher à La Lunotte, dans la vallée du Cher, avec pour commencer le sauvignon des Rossignoux dans le millésime 2014.

Le vin présente un beau nez de sauvignon à juste maturité, ce qui n'est pas si fréquent, avec des notes exotiques d'abord discrètes puis s'amplifiant à l'aération. En bouche, l'équilibre est idéal entre viscosité et acidité, avec une fin de bouche fraîche et longue et un sacré goût de "reviens-y""...

lundi 27 avril 2015

Cailloux 2014 - Vin de France - La Bohème - 21 €

Voici le deuxième millésime de la cuvée Cailloux de Patrick Bouju en Auvergne, issue d'une parcelle de pinot noir récemment reprise.

Le vin est encore tout jeune mais présente déjà un nez complexe de pinot mûr et non sulfité. On retrouve en bouche la densité et la longueur attendues des vins maison. C'est déjà très bon, mais quelques années de garde ne peuvent que lui profiter.

Pink Bulles 2015 - Vin de France - Jean Maupertuis - 13 €

Retour au catalogue des vins d'Auvergne de Jean Maupertuis. Pour commencer, voici Pink Bulles 2015, un pétillant naturel de gamay, rosé et demi-sec.

Le raisin de gamay est pressé immédiatement et peu de couleur est alors extraite, le vin est ainsi d'un beau rose pâle. Le sucre est discret avant de presque disparaître (quelques grammes de sucre par litre seulement). La bulle est fine et le vin vif et délicat. Idéal pour célébrer le retour du printemps.

mardi 3 mars 2015

O2 Fruits 2010 - Vin de France - La Coulée d'Ambrosia - 21 €

O2 Fruits est une cuvée inédite de Jean-François Chéné, produite pour l'instant uniquement dans le millésime 2010.

On connaissait O2 Vigne, ce chenin oxydatif puissant, élevé sans ouillage plusieurs années, produit depuis les débuts du domaine en 2005. O2 Fruits en est une déclinaison plus "légère" et fruitée, au caractère oxydatif fondu et délicat.

Le style maison est pourtant bien là, et cette cuvée est une parfaite introduction au style singulier des vins non ouillés produits par Jean-François Chéné depuis dix ans, du sec et puissant O2 Vigne aux rares Jardins de Chiron, en passant par les "impossibles" - puisque sans sulfites ajoutés - liquoreux des Ortinières.

lundi 2 mars 2015

Grain...cheux 2014 - Vin de France - Les Vigneaux - 11 €

Hélène et Christophe Comte sont installés à Valvignères en Ardèche sur un terroir argilo-calcaire. Le domaine est en bio depuis 2001 et la plupart des cuvées sont vinifiées sans intrant, seules de très faibles doses de SO2 étant parfois utilisées (de l'ordre de 10 mg/l). Le vin est ici 100% raisins.

La cuvée Grain...cheux est issue de grenache noir. Le nez est très aromatique, floral et épicé, avec des notes de fraise bien mûre. En bouche il est souple et fruité, sudiste dans ses arômes mais avec une belle fraîcheur.

Disse (2010) - Vin de France - Philippe Jambon - 38 €

Disse est l'unique cuvée produite par Philippe Jambon en 2010. Elle est constituée de tous les raisins des différentes parcelles du domaine épargnés par la grêle, qui a frappé ce secteur plusieurs fois ces dernières années.

Après un élevage de plus de trois ans, et des vins en bouteille depuis plus d'un an, la cuvée commence à s'ouvrir, dans un registre fin et "pinotant", malgré une maturité aboutie, signature des vins de Philippe Jambon. C'est déjà un régal, mais le vin est prêt pour une bonne garde.

Un partenaire parfait pour le pigeonneau !

Achillée 2014 - Vin de France - Deboutbertin - 14 €

Retour d'Achillée, vin issu de jeunes vignes de chenin angevin travaillées en bio et vinifié sans additif par Stéphanie Debout et Vincent Bertin. Le millésime 2014 est dans la lignée de son prédécesseur, avec un vin charmeur et déjà parfaitement en place, à la belle acidité tranchante du "ch'nin" sur schistes comme on l'aime...

jeudi 18 septembre 2014

La Tranche, le retour 2011 - Vin de France - Philippe Jambon - 25 € - épuisé

Le retour !

Après des années de Tranche de Jambon issue du négoce, les parcelles de Philippe Jambon ayant souffert de la grêle avec une effrayante régularité, on savoure le retour d'une Tranche de Jambon venant des vignes du domaine, en plus dans le magnifique millésime 2011.

Les vins sont à la cave depuis l'hiver dernier mais il convenait de les laisser un peu se reposer après la mise. Ils commencent à se mettre en place mais il est fortement conseillé d'attendre. Philippe élève toujours ses vins longuement et conseille à ses clients d'être aussi patient que lui. Ses vins méritent toujours un minimum de garde. Et on ne le regrette jamais, ce qui arrive parfois lors d'une ouverture trop rapide.

jeudi 4 septembre 2014

Exspectatia 2014 - Vin de France - Christian Ducroux - 12 €

La cuvée de Régnié de Christian Ducroux est présentée en Vin de France sous le nom Exspectatia depuis le millésime 2013. Le nom a changé, mais pas le vin. Heureusement !

Le millésime 2014 a produit ici un vin d'un bel équilibre axé sur la finesse, au nez toujours aussi floral, mais encore dans l'expression de son fruit de jeunesse. Quelques années de garde lui permettront d'affirmer sa profondeur et son origine de façon plus marquée.

Il est comme chaque année très dur de résister à la tentation ; mais ceux qui sauront mettre quelques flacons de côté pour plus tard ne le regretteront pas.

Bourgogne "Les Riaux" 2011 - AOC - Renaud Boyer - 17 € - épuisé

C'est malheureusement fini pour les Riaux 2011. On espère un retour prochain de la cuvée au catalogue.

Retour du Bourgogne rouge Les Riaux 2011 de Renaud Boyer.

Le domaine de Renaud Boyer est basé à Meursault, mais ses parcelles sont sur les appellations suivantes : Bourgogne générique rouge et blanc, St-Romain rouge et blanc, Beaune rouge et Puligny-Montrachet. Renaud travaille ses vignes en biodynamie et vinifie toutes ses cuvées sans aucun intrant ni filtration.

Les Riaux sont issus d'une parcelle exposée au sud et au sol argilo-limoneux ; les vignes ont une cinquantaine d'années. Le millésime 2011 a permis une parfaite maturité. La vinification a été menée ainsi : cuvaison de 3 semaines en grappes entières avec pigeages quotidiens à partir du troisième jour dans des cuves tronconiques en bois, puis pressurage et élevage en cuve bois. L'élevage en pièces est réservé aux cuvées de villages. La mise est réalisée par gravité avec une tireuse à quatre becs, et le bouchage avec vide d''air.

Le vin, encore réservé au printemps, commence à s'ouvrir mais profitera encore d'un peu de garde. Quel plaisir de boire enfin du pinot de la Côte, sans soufre ajouté, de cette qualité ! Les autres cuvées du domaine, millésime 2013, viennent d'arriver.

lundi 31 mars 2014

L'Aunis étoilé 2013 - Vin de France - Deboutbertin - 14 €

Retour de L'Aunis étoilé de Stéphanie Debout et Vincent Bertin, version 2013.

Inspiré par quelques rouges angevins vinifiés en vendange entière, le tandem Deboutbertin a donc choisi cette option pour ses vinifications rouges. Deux semaines de cuvaison avec rafles donc, en cuve ouverte, avec pigeages doux quotidiens juste pour remettre le marc en infusion dans le moût. Puis décuvage et fin de fermentation et élevage en barriques de plusieurs vins. Le tout sans additif.

La couleur est sombre pour un aunis (caractère lié au type de cuvaison pratiqué). Très légère réduction au nez qui disparaît rapidement avant de laisser place au fruit ; le cépage s'exprime ici avec retenue, moins aromatique et épicé que souvent, mais un peu plus qu'en 2012. En bouche, le "végétal noble" des rafles est bien là, avec des tanins présents mais mûrs et fondus, et beaucoup de fraîcheur en fin de bouche. C'est une expression originale du pineau d'Aunis, sur les terres angevines, bien différente de ce que l'on est habitué à goûter dans la Sarthe ou le Vendômois.

vendredi 28 mars 2014

Sonnemot 2008 - Vin de France - Bruno Allion - 32 € (sec en 75 cl) et 26 € (liquoreux en 50 cl)

En 2008, Bruno Allion a ramassé une partie de son sauvignon tardivement, en surmaturité.

Cette vendange tardive a donné deux vins oxydatifs différents : un vin sec de degré important (16%), la fermentation ayant "mangé" tous les sucres, un autre liquoreux avec du sucre résiduel et moins d'alcool, la fermentation n'ayant ici pas été "au bout". Les deux cuvées s'appellent Sonnemot et sont vendus dans des contenants différents : 75 cl pour le sec et 50 cl pour le liquoreux.

Les expériences de ce genre avec du sauvignon, vinifié en oxydatif ou en liquoreux, et sans sulfites ajoutés, sont rares. C'est pourtant ici particulièrement convaincant : les deux vins sont d'une longueur et d'une puissance rares, avec un registre aromatique inédit, tant pour ce type de vin que pour ce cépage. Ce sont deux grands vins de fromage, qui peuvent aussi offrir de beaux accords à table avec une cuisine adaptée : à creuser...

Olio extravergine di oliva 2012 - Fattoria di Caspri - 16 € (50 cl) - épuisé

L'oliveraie de la Fattoria di Caspri est plantée en terrasses et produit des olives des variétés Moraiolo et Frantonio. Elles sont récoltées au mois de novembre à pleine maturité et immédiatement pressées au moulin à pierre de La Pieve situé à proximité du domaine.

Le pressurage est effectué sans chauffe ni utilisation de quelque artifice pour améliorer l’extraction. Après une courte période de décantation, l’huile d’olive est embouteillée dans des flacons de 50 centilitres sans filtration afin de préserver son potentiel aromatique et ses qualités organoleptiques.

Pacotille 2014 - VDF - Deboutbertin - 18 €

Deboutbertin est le nom du petit domaine de Stéphanie Debout et Vincent Bertin, jeunes vignerons installés en Anjou depuis 2012 ; les parcelles se situent à Faye-d'Anjou et Beaulieu-sur-Layon.

Dès leur arrivée dans la région, ils récupèrent deux parcelles de chenin et une de pineau d'aunis. La conversion des parcelles en agriculture biologique est immédiate, et les vins sont réalisés intégralement sans additif.

Pacotille 2014 est dans la lignée de ses prédécesseurs. C'est une très belle réussite : beau bouquet de chenin mûr, équilibre entre rondeur et acidité, longueur fraîche. Le vin est comme d'habitude moins en place après la mise que sont petit frère Achillée, mais avec toujours un potentiel supérieur, qui se révélera au fil des mois qui viennent.

vendredi 6 décembre 2013

Pinot noir "Les Pierres Chaudes" 2014 - AOC Alsace - Domaine Julien Meyer - 13 €

Retour des jeunes vignes de pinot noir de Patrick Meyer, Les Pierres Chaudes millésime 2014.

Comme chaque année c'est délicieux : un joli nez de pinot mûr (cerise et fraise, créosote naissante, notes épicées...) et un vin qui se révèle doucement en bouche, dans la légèreté et la délicatesse. Un compagnon idéal pour le veau ou la pintade.

mardi 26 novembre 2013

La Clé des champs 2014 - Vin de France - Jérôme Jouret - 12 €

La Clé des champs est la cuvée de chardonnay de Jérôme Jouret en Ardèche. Comme la plupart des vins du domaine, il est réalisé sans aucun additif.

Le vin est tout jeune mais déjà très ouvert : un joli nez de jeune chardonnay sur l'ambre et la noisette fraîche, et une bouche ample, qui sans être dotée d'une acidité septentrionale, n'en garde pas moins une certaine fraîcheur pour un chardonnay du sud. Une réussite.

vendredi 13 septembre 2013

En avant doute 2014 - Vin de France - Jérôme Jouret - 10 €

Un classique au catalogue désormais : le grenache de la cuvée En avant doute, ici en 2014.

Comme tous les ans, c'est un modèle de finesse et de précision, qualités récurrentes dans les vins de Jérôme Jouret.

Nez complexe, floral et épicé, avec une petite note de fraise. On peut profiter tout de suite du fruité de sa jeunesse mais il n'y a pas d'urgence, car même sans conservateur exogène, le vin a suffisamment de fond pour se complexifier avec un peu de garde.

La Chasse aux papillons 2014 - Vin de France - Jérôme Jouret - 11 €

La Chasse aux papillons est la cuvée de sauvignon de Jérôme Jouret (anciennement Les Clapas) à Villeneuve-de-Berg en Ardèche.

On connaissait bien ici la qualité de ses autres cuvées, les rouges notamment. Les blancs, également vinifiés sans additif, ne sont pas en reste. Ce sauvignon est un vin délicatement aromatique, avec logiquement moins d'acidité et plus de rondeur que le même cépage en terres ligériennes.

En Rouge et Noir 2012 - Vin de France - La Sorga - 30 €

Arrivée du nouveau millésime (2012) de la cuvée En Rouge et Noir d'Antony Tortul à La Sorga. Comme presque tous les ans, cette cuvée a besoin de temps pour "digérer" sa mise en bouteille.

Le terroir n'a pas changé : toujours des schistes à Cabrerolles. Côté cépages, c'est toujours 100% grenache, mais avec du noir, du blanc et du gris. Les vignes sont très âgées : 88 ans ! Le rendement est comme souvent ici très bas : 8 hl/ha.

La vinification est simple : macération des grappes entières pendant 29 jours en quasi infusion, puis élevage en cuve sur lies totales pendant 9 mois. Le tout sans aucun ajout de quoi que ce soit.

Commentaire d'Antony : "un nez aérien sur la rose, le poivre blanc, la fraise ; la bouche est toute en finesse, agrumes en finale, profonde... Mon millésime préféré depuis le début !"

lundi 1 juillet 2013

Les Insouciantes 2013 - AOC Côtes du Jura - Didier Grappe - 14,50 €

Après le savagnin ouillé, voici les Insouciantes 2013 de Didier Grappe. C'est une cuvée composée à parts égales de pinot noir, trousseau et poulsard, avec quelques pieds de chardonnay complantés, vinifiée et mise en bouteille sans aucun additif.

Voilà un parfait rouge de soif et de fruit, au noble sens du terme. Après une courte et fine réduction, le nez se révèle très fruité (groseille et cerise notamment) avec une petite touche poivrée. La bouche est délicate et le vin gouleyant, même si une légère trame tannique se développe avec l'aération.

mardi 21 mai 2013

Noir de rouge 2013 - Vin de France - Pierre Boyat - 18 €

Après Bois de Leynes, voici Noir de rouge, l'autre cuvée de rouge de Pierre Boyat, à Leynes, à la frontière enchevêtrée du Beaujolais et du Mâconnais.

Cette cuvée est issue de vignes plus vieilles (60 ans) et moins en altitude que celles donnant la cuvée Bois de Leynes. La vinification est identique, toujours sans aucun additif. Résultat : une impression de maturité plus poussée, plus solaire, presque "sudiste". La structure tannique est aussi plus marquée.

Patience 2013 - Vin de France - Christian Ducroux - 16 €

Patience est la cuvée issue du jus de presse de Régnié, élevé pendant deux ans en pièces, tandis que la cuvée "normale", en appellation Régnié, constituée elle du jus de goutte, est élevée en cuve six mois pour une mise au printemps suivant.

Patience est d'ordinaire un vin assez tannique nécessitant un peu de garde. Mais le millésime 2013 a donné un vin plus fondu, aux tanins déjà bien assouplis, avec un registre aromatique évolué et étonnamment "pinotant" pour un vin si jeune, ce trait se révélant souvent plutôt après quelques années de cave. Cependant, ce caractère évolué commence à s'estomper et le vin retrouve aujourd'hui un caractère plus jeune et vigoureux, plus conforme à l'esthétique habituelle de la cuvée. Pas de doute, la mise en bouteille est maintenant complètement digérée.

Le vin a comme chaque année un vrai potentiel et un peu de vieillissement ne lui fera que du bien : le fruit de la patience...

vendredi 5 avril 2013

Côte de la Molière 2011 - Vin de France - Isabelle et Bruno Perraud - 18 €

Retour du Côte de la Molière 2011.

Cette cuvée est issue des plus vieilles vignes de Moulin-à-Vent du domaine. On retrouve le style du Moulin-à-Vent 2011 "normal", avec un peu de tout en plus : maturité, profondeur, longueur en bouche... Et toujours ce côté suave et soyeux propre aux vins du domaine.

C'est déjà délicieux après un passage en carafe mais il n'y a aucune urgence à déboucher ces flacons, qui profiteront d'un passage en cave de quelques années, voire plus...

Pur Côt 2014 - Vin de France - Simon Busser - 16 €

Retour de la cuvée Pur Côt de Simon Busser, à Prayssac dans le Lot, millésime 2014. Comme d'habitude le vin est réalisé sans additif.

Le style est le même, fruit mûr et tanins soyeux, avec une fraîcheur encore supérieure aux millésimes précédents, presque ligérienne.

Côtes du Jura 2013 - AOC - Didier Grappe - 17 € - épuisé

Didier Grappe est installé près de Poligny depuis une dizaine d'années et a converti son petit vignoble en bio en 2007. Il n'utilise qu'un peu de soufre en vinification, et encore pas systématiquement.

Cette cuvée est issue de savagnin, avec ouillage - même si un léger caractère oxydatif s'exprime finement -, et a été vinifiée et mise en bouteille intégralement sans additif.

Le vin est remarquable d'équilibre : c'est mûr et tendu, avec un complexe viscosité / acidité idéal. Il présente à l'ouverture des faux airs de romorantin puis à l'aération apparaissent quelques notes plus exotiques caractéristiques du savagnin bien mûr. Il se boit très bien seul, mais se révèle aussi un excellent compagnon de table, pour des St Jacques ou langoustines crues par exemple.

mardi 11 septembre 2012

Péridote 2010 - Vin de France - Domaine de Bel Air - 11 €

Péridote est un sauvignon produit par Joël Courtault à Thésée en rive droite de la vallée du Cher. Comme tous les vins du domaine aujourd'hui, Péridote a été vinifié sans aucun additif.

Les vins blancs de Joël Courtault ont un style singulier : maturité, acidité tranchante, puissance et longueur, le tout dans un registre oxydatif plus ou mois marqué. Ce sauvignon 2010 se situe dans ce registre clairement oxydatif, qui s'affine à l'aération. Il ne faut donc pas hésiter à l'aérer longuement et à le servir à 15-16°, comme on le ferait avec un vin jaune.

Dans ce millésime, comme dans les précédents, Péridote est une expression très originale du sauvignon.

Le Ponge 2014 - Vin de France - Cyril Le Moing - 12 €

Retour du gamay du Ponge, parcelle graveleuse située sur le plateau au sud de Thouarcé, millésime 2014.

Le vin est toujours élaboré selon les mêmes méthodes : cuvaison courte de vendange entière avec des pigeages manuels doux, puis entonnage à chaud, élevage de 9 mois (le temps de finir la malo) et mise en bouteille à la main sans additif.

On reste dans une expression légère du cru, dans la lignée des 2012 et 2013, avec un petit degré. Pour le reste le style du vigneron est bien là. La mise est toute récente et quelques mois de repos devraient permettre au vin de se fondre avantageusement. L'excellente évolution d'autres millésimes "légers" de cette cuvée, comme 2007 ou 2008 qui se goûtent très bien aujourd'hui et mieux qu'à leur naissance, invite à la patience. Même si ça ne va pas être facile...

Grappes de gamay au Ponge avant la vendange 2008.

vendredi 13 juillet 2012

Les Noëls de Montbenault 2014 - Vin de France - Richard Leroy - 32 €

Les 2014 sont arrivés mais il n'y en a déjà presque plus...

Arrivée des Noëls de Montbenault 2014. Toujours la même précision dans le travail de Richard Leroy. Ce 2014 réunit tous les ingrédients d'un beau vin blanc de gastronomie : complexité aromatique, puissance et longueur en bouche, équilibre entre maturité et acidité. Pas d'autolyse pour l'instant après la mise en bouteille de début mai ; mais dans les millésimes précédents ce phénomène s'est développé quelques mois plus tard, au cours de l'été.

L'absence de sulfitage semble y ajouter un supplément d'unité et de cohérence en bouche par rapport aux millésimes d'avant 2011 (pourtant peu) sulfités. Cela confère également un nez plus "insaisissable" et changeant, moins précis et fixé qu'avec un sulfitage. Le vin vient d'être mis en bouteille et profitera d'un peu de repos en cave. Un passage en carafe est dans tous les cas conseillé.

Après plusieurs millésimes d'essais de mise en bouteilles sans sulfitage ni filtration, Richard Leroy a commercialisé une première fois deux barriques de 2009 ni filtré ni sulfité. Après l'essai transformé de 2011, ce sont les récoltes 2012 et 2013, Montbenault et Rouliers, qui ont été vinifiées et mises en bouteille sans additif ni filtration.

Les 2011 ont vécu une phase de réduction après les mises, aujourd'hui déjà bien digérée. Cela risque de se reproduire avec ces 2013, mais patience car le phénomène est temporaire. Les beaux arômes d'autolyse désormais en place dans les 2011 sont très prometteurs et les "dégustateurs-cracheurs" pressés regretteront dans quelques années d'avoir ouvert ces bouteilles trop tôt.

Quelques fragments de ryolithe, roche volcanique présente dans la parcelle de Montbenault.

Lire la suite

AK 400 2014 - Vin de France - Bruno Allion - 14 €

Voici AK 400, le gamay 2014 de Bruno Allion, à Thésée en rive droite du Cher.

Comme pour les autres cuvées, le travail des vignes est fait en biodynamie et la vinification réalisée sans additif.

C'est un gamay assez coloré et structuré, charnu et plein, au beau fruit de jeunesse.

mardi 10 juillet 2012

Herbes folles 2015 - Vin de France - Clément Baraut - 12,50 €

Herbes folles était jusqu'alors une cuvée issue de jeunes vignes de chenin situées à Thouarcé, travaillées en agriculture biologique. Cette parcelle a depuis été arrachée et la cuvée est désormais issue de tris effectués sur des parcelles situées en rive droite de la Loire. Le vin a été vinifié sans aucun additif.

Clément Baraut sillonne l'Anjou depuis une vingtaine d'années à travers l'exercice de son métier d'oenologue. Mais depuis 2008 et la reprise de quelques parcelles, notamment en Savennières et Roche-aux Moines, il préparait sa reconversion comme vigneron à plein temps. C'est chose faite et Clément peut désormais se consacrer pleinement à ses vignes et à ses vins.

Son expérience des terroirs angevins et de la vinification dans la région lui ont montré la nécessité de rentrer une vendange de chenin sans botrytis pour faire des vins blancs secs sans sulfites solides et moins sensibles à l'oxydation.

C'est une réussite avec cette cuvée Herbes folles 2015, beau chenin sec idéal en apéritif ou sur des produits de la mer cuisinés simplement.

Oh...! 2014 - Vin de France - Michel Guignier - 13 €

Oh... que c'est bon !

Cette cuvée vient du Beaujolais, dans le millésime 2014. Oh... est un vin gouleyant, frais et plein de fruit avec des notes intenses de cerise et de réglisse. "Buvabilité" redoutable...

lundi 30 avril 2012

Polichinel 2014 - Vin de France - Simon Busser - 13 €

Retour des vins de Simon Busser au catalogue avec le millésime 2014.

Voici Polichinel, un joli côt à l'équilibre idéal entre tanins discrets et fondus, alcool léger et belle fraîcheur. Quand le Lot devient un affluent de la Loire...

mardi 24 avril 2012

Valinière 2009 ou 2010 - AOC Faugères - Léon Barral - 38 €

La cuvée Valinière issue principalement de mourvèdre s'annonce encore une fois comme un grand vin de garde et de gastronomie. Le nez est le moins explosif de la gamme à ce stade de jeunesse mais se révèle très profond et envoûtant à l'aération. La bouche est pleine, dense et longue, marquée par de magnifiques tanins, fermes mais jamais secs, avec la fraîcheur toujours au rendez-vous dans les vins du domaine.

vendredi 20 janvier 2012

Dense avec une tranche 2011 - Vin de France - Benoît Camus et Philippe Jambon - 32 € (150 cl)

Pour une tranche dense encore plus épaisse, la version magnum.

Quand il y a une tranche, le Jambon n'est pas loin...

C'est Philippe Jambon, vigneron du Nord-Beaujolais, qui a sélectionné cette cuvée de Benoît Camus, vigneron du Sud-Beaujolais à Ville-sur-Jarnoux.

Le vin est issu de vignes de gamay cultivées en bio sur un terroir principalement argilo-calcaire. La vinification de Benoît Camus est plutôt inhabituelle pour la région : pas de macération carbonique ou semi-carbonique, mais une infusion de vendange entière en cuve ouverte avec pigeages réguliers pendant environ trois semaines. Le tout sans aucun additif, même à la mise.

Le résultat est surprenant par sa densité, sa structure tannique, son registre aromatique floral rappelant la syrah, mais aussi par sa fraîcheur et sa longueur. Une expression inédite et singulière du beaujolais, originale par son terroir comme par sa vinification.

Informations légales
propulsé par DotClear et Pomal
Conditions de vente