Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 22 février 2016

Beaujolais-Villages "Cuvée Prom" 2013 - AOC - Maison Leynes - 20 €

"Prom" est le surnom de Jean-François Promonet parmi ses confrères du Beaujolais. Cette Cuvée Prom est issue des plus vieilles vignes du domaine, d'environ 90 ans.

Elle pourrait sembler difficile à situer dans ce secteur si on n'a pas déjà goûté certaines cuvées tanniques qui ont pu être produites dans la région par d'autres vignerons comme Philippe Jambon, Christian Ducroux (avec Patience), Michel Guignier ou Benoît Camus.

Pourtant le Beaujolais peut produire des vins tanniques et structurés - la cuvée Prom en est une nouvelle illustration -, très éloignés de l'image habituelle des vins de la région, notamment dits "naturels". Maturité poussée, concentration, structure tannique : il y a ici un véritable style "maison", très personnel, différent de celui des nombreux autres vignerons du Beaujolais déjà présentés ici.

Beaujolais-Villages "La Bonne Pioche" 2011 - AOC - Michel Guignier - 16,50 €

La Bonne Pioche 2011 de Michel Guignier est de retour. Il s'agit de la dernière mise de la cuvée. C'est la dernière occasion d'en profiter.

On retrouve les caractéristiques habituelles du domaine : maturité, concentration, tanins et longueur. Avec la densité et le caractère solaire propres à 2011.

Michel Guignier est installé à Vauxrenard et travaille ses vignes en biodynamie avec des rendements ne dépassant que rarement les 20 hl/ha. Les vinifications sont réalisées sans le moindre additif. L'énorme travail à la vigne se retrouve dans les vins : un fruit dense, de beaux tanins de rafles mûres, une longue fin de bouche sur le marc frais. Toute la gamme est superbe. Mais attention ce sont des vins pour la table et la garde.

Beaujolais-Villages rosé "Roseleynes" 2013 - AOC - Maison Leynes - 16 €

Voici Roseleynes, la cuvée de vin rosé 2013 de Jean-François Promonet ; ou comment prouver que le vin peut aussi être rose, ou que le rosé peut aussi être vraiment du vin.

Complexité aromatique, structure tannique, acidité fine, longueur en bouche, et une sacrée envie de se resservir sitôt son verre fini... Roseleynes 2013 est un rosé comme on en croise peu.

Beaujolais-Villages "Cuvée Reinette" 2013 - AOC - Maison Leynes - 17 €

La Maison Leynes est un domaine situé à Leynes, à la frontière entre Beaujolais et Mâconnais. Les vignes sont voisines de celles de Pierre Boyat, déjà bien connu par ici, et situées sur un coteau plein sud.

Le domaine a été repris par Jean-François Promonet en 2013. Voici donc le premier millésime de Jean-François, qui fait depuis son arrivée un énorme travail de remise en état du vignoble. Cette première vendange, très tardive dans un millésime pas facile, a permis l'élaboration de trois cuvées, deux rouges et un rosé, toutes de très grande qualité. Il y a là un style singulier et personnel, inédit dans la région.

Voici pour commencer la cuvée Reinette. La maturité est très poussée, le nez présentant des notes aromatiques exubérantes au début, puis poudrées et cacaotées nobles à l'aération, mais sans excès ni lourdeur, avec une fraîcheur préservée. Les tanins sont présents mais soyeux. Grande longueur et sacré potentiel. Passage en carafe impératif.

jeudi 30 avril 2015

Moncailleux 2011 - Vin de France - Michel Guignier - 25 €

Arrivée du Moncailleux 2011 de Michel Guignier, à Vauxrenard.

Il s'agit d'une sélection des plus vieilles vignes de la parcelle de Moulin-à-Vent du domaine, située dans la commune de Chénas. Le vin est, comme toute la gamme, issu exclusivement de raisins.

Le millésime 2011, solaire mais équilibré, a produit un Moncailleux puissant et compact, aux magnifiques tanins de vendange entière et doté d'une grande longueur fraîche. C'est sans doute un des plus beaux Moncailleux de ces dernières années, au potentiel encore supérieur au 2009. Comme toujours pour cette cuvée, il est conseillé d'attendre quelques années, et même plus, ou à défaut de le passer un bon moment en carafe.

mercredi 29 avril 2015

Les Ganivets 2009 - Vin de France - Philippe Jambon - 38 €

Voici les commentaires de Philippe Jambon sur ses Ganivets 2009.

"Les Ganivets sont exposés sud / sud-est. Eté chaud et solaire. Une petite grêle précoce sans incidence qualitative a encore concentré la récolte 2009 déjà très « sudiste » dans son expression. Nous n'avons pas précipité les vendanges car malgré un degré assez élevé je pensais que les raisins n'étaient pas à pleine maturité. Cinq années de cuve ont permis au vin de calmer sa fougue et de proposer sa fabuleuse énergie de façon plus calme et paisible."

Philippe a attendu presque six ans pour mettre en vente cette cuvée hors-normes, soyez patients aussi, le vin le mérite.

lundi 2 mars 2015

Disse (2010) - Vin de France - Philippe Jambon - 38 €

Disse est l'unique cuvée produite par Philippe Jambon en 2010. Elle est constituée de tous les raisins des différentes parcelles du domaine épargnés par la grêle, qui a frappé ce secteur plusieurs fois ces dernières années.

Après un élevage de plus de trois ans, et des vins en bouteille depuis plus d'un an, la cuvée commence à s'ouvrir, dans un registre fin et "pinotant", malgré une maturité aboutie, signature des vins de Philippe Jambon. C'est déjà un régal, mais le vin est prêt pour une bonne garde.

Un partenaire parfait pour le pigeonneau !

jeudi 18 septembre 2014

La Tranche, le retour 2011 - Vin de France - Philippe Jambon - 25 € - épuisé

Le retour !

Après des années de Tranche de Jambon issue du négoce, les parcelles de Philippe Jambon ayant souffert de la grêle avec une effrayante régularité, on savoure le retour d'une Tranche de Jambon venant des vignes du domaine, en plus dans le magnifique millésime 2011.

Les vins sont à la cave depuis l'hiver dernier mais il convenait de les laisser un peu se reposer après la mise. Ils commencent à se mettre en place mais il est fortement conseillé d'attendre. Philippe élève toujours ses vins longuement et conseille à ses clients d'être aussi patient que lui. Ses vins méritent toujours un minimum de garde. Et on ne le regrette jamais, ce qui arrive parfois lors d'une ouverture trop rapide.

jeudi 4 septembre 2014

Exspectatia 2014 - Vin de France - Christian Ducroux - 12 €

La cuvée de Régnié de Christian Ducroux est présentée en Vin de France sous le nom Exspectatia depuis le millésime 2013. Le nom a changé, mais pas le vin. Heureusement !

Le millésime 2014 a produit ici un vin d'un bel équilibre axé sur la finesse, au nez toujours aussi floral, mais encore dans l'expression de son fruit de jeunesse. Quelques années de garde lui permettront d'affirmer sa profondeur et son origine de façon plus marquée.

Il est comme chaque année très dur de résister à la tentation ; mais ceux qui sauront mettre quelques flacons de côté pour plus tard ne le regretteront pas.

mardi 21 mai 2013

Noir de rouge 2013 - Vin de France - Pierre Boyat - 18 €

Après Bois de Leynes, voici Noir de rouge, l'autre cuvée de rouge de Pierre Boyat, à Leynes, à la frontière enchevêtrée du Beaujolais et du Mâconnais.

Cette cuvée est issue de vignes plus vieilles (60 ans) et moins en altitude que celles donnant la cuvée Bois de Leynes. La vinification est identique, toujours sans aucun additif. Résultat : une impression de maturité plus poussée, plus solaire, presque "sudiste". La structure tannique est aussi plus marquée.

Patience 2013 - Vin de France - Christian Ducroux - 16 €

Patience est la cuvée issue du jus de presse de Régnié, élevé pendant deux ans en pièces, tandis que la cuvée "normale", en appellation Régnié, constituée elle du jus de goutte, est élevée en cuve six mois pour une mise au printemps suivant.

Patience est d'ordinaire un vin assez tannique nécessitant un peu de garde. Mais le millésime 2013 a donné un vin plus fondu, aux tanins déjà bien assouplis, avec un registre aromatique évolué et étonnamment "pinotant" pour un vin si jeune, ce trait se révélant souvent plutôt après quelques années de cave. Cependant, ce caractère évolué commence à s'estomper et le vin retrouve aujourd'hui un caractère plus jeune et vigoureux, plus conforme à l'esthétique habituelle de la cuvée. Pas de doute, la mise en bouteille est maintenant complètement digérée.

Le vin a comme chaque année un vrai potentiel et un peu de vieillissement ne lui fera que du bien : le fruit de la patience...

vendredi 5 avril 2013

Côte de la Molière 2011 - Vin de France - Isabelle et Bruno Perraud - 18 €

Retour du Côte de la Molière 2011.

Cette cuvée est issue des plus vieilles vignes de Moulin-à-Vent du domaine. On retrouve le style du Moulin-à-Vent 2011 "normal", avec un peu de tout en plus : maturité, profondeur, longueur en bouche... Et toujours ce côté suave et soyeux propre aux vins du domaine.

C'est déjà délicieux après un passage en carafe mais il n'y a aucune urgence à déboucher ces flacons, qui profiteront d'un passage en cave de quelques années, voire plus...

mardi 10 juillet 2012

Oh...! 2014 - Vin de France - Michel Guignier - 13 €

Oh... que c'est bon !

Cette cuvée vient du Beaujolais, dans le millésime 2014. Oh... est un vin gouleyant, frais et plein de fruit avec des notes intenses de cerise et de réglisse. "Buvabilité" redoutable...

dimanche 7 août 2011

Fleurie "Au Bon Grès" 2011 - AOC - Michel Guignier - 20 € - épuisé

Plus de Fleurie momentanément, mais retour prochain avec sans doute du 2013.

Arrivée de la cuvée de Fleurie de Michel Guignier (de Vauxrenard) dans l'excellent millésime 2011.

C'est un superbe jus vinifié entièrement sans additif. On retrouve le style maison fait de maturité et de densité dans une forme élancée ; robe grenat légèrement trouble, nez de cerise, de pivoine, de réglisse, et bouche pleine et longue, aux tanins bien présents mais très mûrs. Le vin est déjà délicieux mais il sera très intéressant d'en laisser de côté pour profiter pleinement de la complexité aromatique qu'apportera le vieillissement. En attendant, un bon passage en carafe est recommandé.

jeudi 24 mars 2011

Moncailleux 2009 - Vin de France - Michel Guignier - 23 € - épuisé

Arrivée de Moncailleux, cuvée spéciale de Moulin-à-Vent de Michel Guignier, version 2009, toujours 100% raisin.

Grosse matière pour ce vin encore fort jeune, mais déjà quel plaisir avec ces arômes complexes évoluant sans cesse. La bouche est à la fois fraîche et mûre et révèle petit à petit sa puissance tannique et sa concentration. Grande longueur : on a la sensation de mâcher longtemps la peau de raisin, comme un rappel des vendanges. Un vin magnifique de franchise et de respect du fruit, au potentiel de garde indéniable.

Informations légales
propulsé par DotClear et Pomal
Conditions de vente