Après les Bourgogne 2011 et le Beaune 2012, voici le Saint-Romain rouge 2013 de Renaud Boyer, toujours sans sulfites ajoutés.

Le vin est encore jeune et fruité, dans un registre fin et frais, avec une apparition progressive de la mâche et du végétal noble issus des vinifications douces en vendange entière. Le bouquet gagnera en complexité avec un peu d'âge. Bon accord prévisible avec le pigeonneau ou la pintade.