Voici une autre expérience d'élevage oxydatif de Patrick Meyer : le pinot gris Zellberg 1997, qui fut vinifié à nouveau sous voile en 1998 et assemblé avec du sylvaner dans la cuvée L'Alternative. Il s'agissait à chaque fois d'une vendange riche et botrytisée.

Il est passionnant de pouvoir goûter aujourd'hui ces vins oxydatifs de plus de quinze ans, ayant digéré leur élevage et leur richesse originelle ; perdant ainsi en opulence et trouvant avec le temps un équilibre plus fin, une forme plus élancée.

Le bouquet présente bien des notes oxydatives, mais loin du registre "jaune" jurassien, différentes aussi des expériences angevines avec le chenin. Le travail oxydatif ne gomme pas ici l'origine du vin, mais en donne un autre angle d'approche, enrichissant.